Poezii
Romanian Voice
Nichita Stãnescu
Le triomphe

Mon père pleurait aux larmes salées
sur la roue du chariot.
Les chevaux, en nombre de quatre
qui tiraient le quadrige
moururent d'insolation et à cause d'autres étoiles
À pied, mes enfants, je vous dis
d'aller à pied !
La route est longue, les papillons vent nombreux,
lançons la sandale aux papillons!
Aujourd'hui nous allons manger des lances
et des loques de drapeuax
jusqu'à la suffocation!


Retournez à Stãnescu