Poezii
Romanian Voice
Mihai Eminescu
Sonnet III

Lorsque même la voix de mes pensées se tait,
M'enveloppe le chant d'un doux recueillement --
Cependant je t'appelle et crois que tu m'entends;
Parmi les brouillards noirs, surgiras-tu après?

S'épandra dans la nuit le charme illumimant
De tes yeux caressants qui apportent la paix?
Sors de l'ombre des temps en corolle d'attraits,
Et comme dans un rêve offre-moi ton élan !

Descends donc lentement... plus près, plus près encor
Souriant sur mon visage, à nouveau penche-toi,
Dévoile ton amour en soupir prolongé,

Touche avec tes cils ma paupière, mon corps
Sentira la frissons d'étreinte dans la bras --
0 perdue pour toujours, pour toujours adorée !


Retournez à Eminescu